L'apiculteur qui choisit la Carnica doit respecter un certain nombre de règles d'exploitation afin de tirer profit au maximum du potentiel de cette race.

- après le 20 juillet la ponte de la carnica dépend surtout d’au moins 7 kg de nourriture en tenant compte que l’arrivage journalier doit être au moins de 200g/jour et cela obligatoirement jusqu’au 10 septembre

- Avant l'hiver les abeilles doivent avoir assez de nourriture pour la réserve hivernale ( env. 16/22kg par ruche par rapport à l’italienne qui en prend le double) qui doit être déjà fermenté et operculé et dans des conditions extrême il faut avoir 3 kg de plus.

- au total la Carniolienne va consommer 5/9 kg tout l’hiver et le reste est destiné pour le développement printanier

- Idéalement, elle a besoin dans le corps de ruche 250 mm à 400 mm de cire en hauteur et sur 9 à 12 cadres en largeur

- il n’est pas recommandé de nourrir les abeilles rapidement et tardivement

Avec ce procédé les abeilles ont une quantité suffisante de jeunes ouvrières fortes qui feront passer un hivernage dans de bonnes  conditions. (entre -5 à +5°C).

ceci est très important pour un démarrage rapide printanier et le résultat est toujours excellent

La Reine Carniolienne commence à pondre déjà mi-janvier, avec une colonie très faible au mois de février, mais par contre la ponte prend une très grande allure.

- au mois de mars et avril le développement est très, très rapide et la ruche est vite pleine. Quand 450 abeilles commencent à dépasser un volume de 1 dm3 cube et si les cadres sont encore pleins de miel, que le temps est beau, il y a risque d’essaimage. A partir d’une concentration de 520 abeilles/dm3 l’essaimage est inévitable;

- le volume de quantité d’abeilles les premiers trois mois printaniers augmente de 450% ( de 16/22 mille hiver à 80 mille à la St Jean)